La loque américaine est une affection du couvain qui, en France, touche de nombreuses colonies d'abeilles au cours de l'année apicole.

Conduite à tenir en cas de loque américaine : 3 possibilités

Destruction des colonies malades

Cette solution est la plus facile à mettre en œuvre.

Lorsque les symptômes de la loque américaine, quelle que soit leur intensité (une cellule de couvain atteinte ou plusieurs cadres de couvain atteints), sont constatés, la colonie sera détruite. La destruction se fera le soir lorsque toutes les abeilles sont retournées à la ruche, cela afin de ne pas augmenter la contamination des colonies voisines par les butineuses privées de leur ruche.

Transvasement des ruches malades

Avant de choisir l’option transvasement seul (sans traitement médicamenteux), l’éleveur devra s’interroger sur deux points : la population est-elle suffisamment forte pour que la colonie supporte la mise sous essaim, la saison apicole est-elle encore suffisamment propice pour que la colonie reconstitue ses différentes réserves ?

Principe physiologique

Les abeilles dans la colonie ainsi réduite à l'état d'essaim auront le temps de se débarrasser des spores de LA. N'ayant plus de couvain ni de réserves, elles vont se concentrer entre autre, sur l'activité "nettoyage". Les spores de LA présentent sur la cuticule sont ingérées lors du nettoyage, puis dans le jabot elles sont transférées à travers le proventricule. Puis elles sont soit détruites par le suc digestif ou bien acheminées vers l'ampoule rectale. Elles seront éliminées par défécation pendant les vols de propreté hors de la ruche. Ainsi toutes les spores seront éliminées avant que le couvain ne réapparaisse dans la colonie

Mise en œuvre:

Il est nécessaire de choisir de transvaser les colonies qui "en valent la peine". En effet c'est une technique qui demande du temps, du matériel...
De plus, si les colonies sont trop affaiblies par la  loque américaine, il n'y a plus assez d'abeilles jeunes. Donc la colonie ne repartira probablement pas.
Avant tout, il faut prévoir le matériel nécessaire : papier ou drap , grand sac poubelle (pour y mettre le matériel contaminé avant destruction), sirop...

Cette technique doit être réalisée à une heure d'activité des abeilles. Ainsi, elles rentreront plus aisément dans leur nouvelle ruche.
Dans la nouvelle ruche avec 1 cadre, il ne doit y avoir ni couvain, ni miel. La colonie sera nourrie à minima (1/2 à 1 litre de sirop 50/50) afin que les abeilles ne puissent pas créer de provisions (qu'elles feraient si le nourrissement était et ainsi stocker des spores de loque américain

Les phases de double transvasement

  • Déplacer la ruche malade face à son emplacement d'origine de 1 mètre
  • Disposer la ruche vide, désinfectée, avec 1cadre, à la place de la ruche malade
  • Repérer la Reine et la faire rentrer dans la nouvelle ruche.
  • Secouer les cadres un à un et les diverses parties malades sur le papier ou le drap. Les abeilles rejoignent la nouvelle ruche.Les cadres sont alors mis dans le sac poubelle lorsque le transvasement est terminé).
  • La ruche atteinte est fermée avant sa désinfection.
  • Le sac poubelle est brûlé en faisant attention à ne pas déclencher un incendie. Les cendres sont enfouies
  • Étendre un grand papier ou drap entre la ruche malade et la nouvelle ruche.

On recommence 48 h après avec une autre ruche et tous ses cadres avec une partition pour limiter leur habitat.

Après le transvasement, il ne faut pas ajouter de cadre de couvain dans la ruche transvasée, même venant d'une ruche saine, cela permettrait le redémarrage immédiat de la maladie, les abeilles n'étant pas débarrassées de toutes les spores.

Causes d'échec possible :  Présence de couvain.

DGAL/SDSPA/2015-1072

du 10-12-2015
Statut : EnVigueur

https://info.agriculture.gouv.fr/gedei/site/bo-agri/instruction-2015-1072

 

 

 

Période de miellée. Dans le cas d'une forte miellée, il vaut mieux attendre un peu

Colonie trop faible.

 

{pgslideshow id=1|width=640|height=480|delay=3000|image=L}