abeille_violetteAgent causal : Varroa Jacobsoni Oudemans, Varroa destructorvarroa

Acarien ectoparasite obligatoire de l'abeille domestique et originaire du sud-est asiatique, découvert à Java en 1904, il vit en parfait équilibre avec l'abeille Apis cérena, endémique dans cette région.

Il est devenu un fléau pour les colonie Apis mellifera dans lesquelles il se reproduit à une vitesse telle qu'il les détruit au bout de 2 à 3 ans.

Facteurs de résistance liés à l’hôte Apis cerana

  • 17 j de cycle évolutif = temps d’operculation trop court sur ouvrière (alors qu'il est de 21 sur apis melifera)
  • se développe uniquement sur couvain de mâles
    auto et allo épouillage avec mutilation du parasite
  • épouillage du couvain (comportement hygiénique)
  • hyperthermie néfaste (38°C validation de l’hypothèse de la petite cellule nénéfique par augmentation de la t°
  • taux d’hormone juvénile (H.J.) faible: diminution de l’H.J. dans la cellule au stade prépupe est un signal de début de ponte pour le varroa et détermine aussi la maturation des ovaires de la jeune varroa.
  • attractivité du couvain (selon les espèces et le sexe des larves)

Anatomie

Acarien en forme de crabe elliptique de 1.1 à 1.4mm de long sur 1.6 à 1.8mm de large, 4 paires de pattes terminées par 2 griffes et une ventouse en font un acarien très mobile (2mm/sec). Les pattes antérieures jouent le rôle d’antennes.
Couleur brun-rouge à brun foncé selon maturité avec aspect différents du mâles et de la femelle (dimorphisme sexuel) marqué à l’âge adulte: le mâle qui est sphérique, plus petit 0.8mm de diamètre et de couleur blanche, gris jaune mou. Le mâle ne se nourrit pas ou peu sur l’abeille.

Vit sur l’abeille adulte et dans le couvain.varroa_sur_larve

Le parasite évite les butineuses (plus de phéromones de Nasanoff à base de géraniol qui est répulsif)
Ex :

  • 40% sur couvain de mâles (30°) attractivité 8.6 x supérieure
  • 20% sur couvain d’ouvrières
    40% sur adulte, généralement entre le sternite abdominal 1 et 2

Une femelle de 0.3mg se nourrit toutes les deux heures de 0.1mg d’hémolymphe.
L’appareil buccal (gnathosome) est de type perforation-succion (Une bouche bordée de chélicères)
Besoin plus élevé en automne car se prépare à l’hivernage caractérisé par de longues périodes de jeûne.

Cycle du varroa

Le Cycle entier s’effectue à partir d’une femelle fondatrice dans la cellule operculée du couvain (Opercule de cire = imperméable aux acaricides)

  • La ♀ fondatrice parasite une nymphe juste avant operculation.
  • 1 femelle pond 1 œuf toutes les 30 heures dans la cellule operculée.
  • Le premier œuf donnera un varroa ♂ puis les autres œufs donneront des ♀.
  • Les varroas mâles et les femelles non fécondées sont non-viables et éliminés ; les ♀ fécondées pourront initier un nouveau cycle après maturation de quelques jours.
  • Une ♀ fondatrice effectue de 1 à 4 cycles.
  • Un cycle aboutit à au moins 2 nouvelles femelles en plus pour les cellules du couvain d’ouvrières.
  • Un cycle aboutit à au moins 3 nouvelles femelles pour les cellules du couvain de faux bourdon

Durée de vie d’une femelle: 1 à 3 mois en été, de 6 à 8 mois en hiver, 15j dans un couvain abandonné à température ambiante

Pathogénie sur abeille adulte

  • Action mécanique: gêne les mouvements de l’ouvrière.
    Action spoliatrice: 40 % de l’hémolymphe est prélevé durant la vie de l’abeille, chute des protéines, moins bonne qualité de la gelée royale, épuisement du corps gras. L’acarien blesse la membrane articulaire entre les anneaux abdominaux
    Action vectrice: inoculation de germes pathogènes (virus APV SBV DWV)
    Au total, baisse d’activité, durée de vie diminuée.
    Les adultes infestés par varroa s’en sortent habituellement bien.
    Absence de tout signe de maladie parfois pendant longtemps = utilité d’un dépistage
    Symptômes sur adultes: abeilles mortes, atrophiées, traînantes, ailes asymétriques, noires

Pathogénie sur  couvain

  • Action traumatisme sur plaques imaginales à l’origine des futurs appendices = ailes atrophiées, manque de place dans la cellule = raccourcissement de l’abdomen dans 6% des cas.
    Action spoliatrice 15 à 40% du volume d’hémolymphe: perte de poids (20%), atrophie des glandes nourricières, perte de résistance aux maladies, vie plus courte...
    Action vectrice: loques, couvain sacciforme, virus...varroa-1

Détection

  • Recherche du parasite sur le couvain: couteau à désoperculer sur couvain de mâles
    Malformations sur nombre important d’abeilles = virus = traitement immédiat (sans présence de hausses)
  • Par plateau grillagé

Contrôle hebdomadaire des chutes naturelles

Une approximation consiste a multiplier le nombre de cadavres quotidiens par 120
'ex 50 varroas en 10j= 5/jx120= 600 varroas'
Le nombre double en 6 semaines (deux périodes de ponte) et on arrivera à 4800 en octobre.

Contrôle des chutes après traitement

Si plus de chutes après 10 j de traitement, on peut stopper le traitement (DD résistance au traitement).
Si toujours chutes après 6 semaines, on doit envisager un nouveau traitement dès que possible.

Traitements

    Aucun traitement n’est efficace à 100% !
    Tous ces traitements sont à titre informatif !
    Traitements chimique AMM

    Les traitements chimiques ont le désavantage d’avoir une efficacité décroissante au fur et à mesure des années d’utilisation, notamment du fait de la capacité de varroa à développer un phénomène de résistance à ces produits.

  • Apivar
  • Apistan
  • Thymol
  • Apiguard
  • Thymovar

Autres traitements chimiques

  • Acide Oxalique
  • Acide Formique
  • Acide Acétique
  • Acide Lactique
  • Autres substances naturelles acaricides

    La Knautie des champs, tanaisie commune, scrofulaire des chiens, grande ortie,

    Lutte biodynamique avec feuille de rhubarbe (acide oxalique ) d’ortie (acide formique ) ou de noyer sur le dessus des cadres: la colonie déchire les feuilles et les élimine ?

    Le tabac


    Moyens biotechniques

    Recoupe du couvain de mâles= pièges à varroas

    Opération répétée autant que possible 2 - 3x de suite en pratique = 50% de varroas en moins en août

    Jouer sur la taille des cellules ?

    La taille des cellules n’est plus naturelle. Elle a été agrandie en 1890. 5.7mm = 70 cel./dm², 750 780 sont utilisés en routine chez nous 4.8=100/dm²?

    Plateau grillagé

    Afin de controler le nombre de varroa et son infestation dans la colonie, il est utile de disposer de plateaux grillagés munis d'une planche-tiroir placée en dessous.
    Les varroa en tombant sous la grille peuvent ainsi être comptés afin d'évaluer l'infestation.
    En retirant le tiroir, les varroa tombent alors à terre, ne pouvant plus remonter pour ré-infester la colonie. C'est le principe du plateau à tube qui semblerait ainsi maintenir une population acceptable de varroa.

    800px-Varroa_destructor_on_honeybee_host

    Pour en savoir plus : Les microorganismes isolés de l'acarien Varroa Destructor et la vérification de leur pathogénité (J. HRABAK)