acide-oxaliqueCette substance ne peut-être utilisée que dans le cadre de prescription d'une préparation magistrale extemporanée sous ordonnance vétérinaire donc en application de la cascade (article L. 5143-4 du CSP) lorsque tous les autres médicaments avec AMM ne seront pas utilisables (démonstration de l'inefficacité de l'Apivar par exemple).

Seule exception : l'apiculture biologique où l'acide oxalique sera utilisable par dérogation bien qu'il existe d'autres médicaments à AMM.

L'acide oxalique est classé également parmi les substances vénéneuses. Des mesures de protection sont donc particulièrement recommandées aux apiculteurs. (extrait de l'article de l'AFSSA Sophia Antipolis dans le n° 187 de La Santé de l'Abeille de jan-fév 2002).

L'acide oxalique ne se dégrade pas dans le miel. Il y en a naturellement jusqu'à 50mg/Kg dans le miel de châtaignier.

L'efficacité du traitement à l'acide oxalique est d'environ 98,6% dans la colonie sans couvain. Elle est aussi bonne que celle de l'Amitraze.

Posologie

  • 1 application à l'automne, sans présence de couvain
  • Application par température >8-10°C
  • Solution acide oxalique à concentration de : 40g d'acide , 990g de sucre, 1l d'eau.
  • Distribution par dégouttement de 5ml de solution dans chaque inter-cadre directement sur les abeilles. Traiter avec une solution tiède et fraîchement préparée.
  • Porter des gants et des lunettes lors de l'application

Pour en savoir plus :    application de l'acide oxalique par J.M Barbançon (FNOSAD)

L'acide oxalique, c'est pas automatique

                                     La toxicité de l'acide oxalique

{phocagallery view=category|categoryid=2|limitstart=0|limitcount=0|detail=5|displayname=1|displaydetail=1|displaydownload=0|displaybuttons=1|displaydescription=1}