abeille_rougeAgent pathogène : Nosema apis

Description de la maladie

La nosémose est une maladie parasitaire de l'abeille, de gravité variable en fonction de conditions plus ou moins favorable à la multiplication et à la dissémination du parasite.

La nosémose se développe surtout lorsque les conditions météorologiques sont défavorables: hiver long et pluvieux,lorsque les colonies sont faibles, les reines sont âgées.

Nosema apis ( et aujourd'hui Nosema ceranae )est un parasite unicellulaire de la classe des Fongidés qui se localise et se multiplie dans les cellules épithéliales de l'intestin moyen provoquant leur destruction: atteinte de la paroi intestinale avec retentissement sur la digestion et donc sur la nutrition de l'abeille.

Cette maladie est répandue dans le monde entier, cependant c'est dans les pays tempérés (hivers longs et humides) que les manifestations cliniques sont le plus répandues notamment au printemps. Dans les pays tropicaux et sub-tropicaux, elle pose peu de problèmes.

Le parasite peut-être présent sous forme non pathgène dans la colonie (atteinte asymptomatique) ou devenir pathogène (maladie) sous l'inflence essentiellement de causes favorisantes.

En France, la nosémose est une maladie réputée contagieuse à déclaration obligatoire.

Agent pathogène et cycle

Au cours de son cycle évolutif, Nosema apis passe par différents stades. Le cycle est assez complexe et varie selon les conditions du milieu. Le parasite peut se trouver sous deux formes qui correspondent aux deux principales phases de son cycle.

  • Stade de morphologie amiboïde : phase végétative et reproductrice du parasite par division cellulaire, dans les cellules intestinales de l'abeille;
  • SporeStade de spore : phase passive de la résistance, mais aussi de la dissémination. La spore est composée de 3 éléments fondamentaux :
  • - l'enveloppe qui lui permet de résister aux attaques extérieures et ainsi survivre, parfois dans des conditions extrêmes, pendant plusieurs années;
  • - le sporoplasmequi est le germe de la spore, il comprend le cytoplasme et le germe amiboïde. La spore de microsporidie présente normalement un noyau, mais celle de Nosema apis possède deux noyaux ( d'où le nom de diplokarion) ainsi que des réserves nutritives.
  • - l'appareil d'extrusion: la capsule polaire et le filament polaire. La capsule permet le maintien, l'articulation et l'extrusion du filament polaire. Le filament, quant à lui, s'enroule comme un ressort sur les flancs de la moitié postérieur de la spore. Chez Nosema apis, il peut exister jusqu'à 44 spires pour une longueur du filament de 400μm.

Lorsqu'elles sont ingérées par l'abeille (alimentation, nettoyage) les spores vont germer dans l'intestin moyen où l'environnement leur est favorable. Puis elles pénètrent dans les cellules de la paroi grâce à un filament polaire qui permet la migration du matériel infestant (sporoplasme) dans la cellule épithéliale. Nosema sp. se multiplie et croit. Au terme de ce développement, la cellule infectée dégénère et est généralement détruite. Ce qui permet la libération de grandes quantités de spores qui vont réinfecter d'autres cellules ou qui seront évacuées avec les déjections, devenant ainsi une source de contamination importante dans l'environnement de la ruche.

Les spores peuvent résister 5 à 6 semaines dans les cadavres d'abeilles, un an et plus dans les excréments et 2 à 4 mois dans le miel.

 

Symptômes

 

  • incapacité de voler, abeilles rampantes, abdomen gonflé ;
  • couvain clairsemé ;
  • tâches fécales sans forme sur la planche, d'envol, dans la ruche, sur les cadres( à ne pas confondre avec les tâches brun foncé,allongées, qui sont produites par les abeilles d'hiver atteintes de dysenterie) ;
  • test de l'intestin: couper la tête d'abeille morte, et extraire la pointe de l'abdomen et le canal intestinal : l'intestin moyen est opaque et blanc laiteux, c'est la nosémose. Si l'intestin moyen est translucide et brun : abeille saine ;
  • la colonie se développe difficilement et finit par périr.

 

Diagnostic

Le diagnostic clinique de la nosémose est difficile. La diarrhée est un élément de suspicion, mais il est insuffisant pour conclure en la présence de maladie. La décoloration de l'intestin chez un bon nombre d'abeilles est un élément important de suspicion. Seul un diagnostic en laboratoire peut confirmer la maladie.

Dissémination

L'infestation de l'abeille se fait par voie buccale, par ingestion des spores. Ces dernières sont moins résistantes aux différents agents physiques et chimiques que celles du bacille de la loque américaine, mais elles peuvent vivre 2 ans.

Leur pouvoir infectant est détruit après 48 heures d'exposition aux vapeurs de formol.

Les matières virulentes sont constituées par les déjections des abeilles parasitées,et tout ce qu'elles peuvent souiller: nourriture, pollen, miel, fleurs, eau...

  • Dans la ruche : transport des spores par les insectes.

S'il y a diarrhée, la dissémination des excréments sur les rayons et les parois de la ruche accélère la propagation des germes.

Si des conditions météorologiques défavorables obligent les abeilles à un long confinement, la transmission à l'intérieur de la colonie en sera d'autant plus importante.

  • D'une ruche à l'autre : elle se produit essentiellement par le pillage, les mâles, les dérives, les manipulations ou les outils de l'apiculteur.

Prophylaxie

  • Mesures hygiéniques et sanitaires :

Pour diminuer les risques de nosémose, il faut:

- des abeilles robustes, des reines vigoureuses

- éviter les expositions trop ombragées et les endroits humides

- mettre en hivernage assez tôt

- éviter le miellat

- éviter les nourrissements trop tardifs

- désinfecter régulièrement le matériel

  • Traitement de précaution au vinaigre de cidre

Réduit considérablement les symptômes mais n'éradique pas complètement les spores. Utiliser 25 cl de vinaigre de cidre mélangé dans

75 cl de sirop (50/50) obtenu par brassage en poids égal (sucre et eau).