• abeille bleue

 

Les mycoses regroupent plusieurs maladies contagieuses qui atteignent le couvain, les abeilles et le pollen :

 

L'ascophaerose ou couvain platré

L'ascophaerose du pollen ou moisissure du pollen

L'aspergillose

L'ascophaerose

Maladie du couvain operculé ou couvain plâtré ou couvain calcifié ou mycose

Agent pathogène : Ascosphera apis

Champignon qui possède 2 sortes de mycéllium (hétérothallique) qui peut sporuler lorsqu'il y a une interaction entre les mycélliums des 2 sexes.

Les spores  de ce champignon sont toujours présentes dans la colonie et à l'état latent dans l'intestin moyen des abeilles adultes. Lorsque les conditions sont favorables, elles germent et forment des filaments  ou hyphes mycélium.

Les spores présentent une résistance élevée (cultures de champignons avec des spores de plus de 15 ans)

Le mycellium a besoin d'oxygène pour se développer (aérobie), le tube digestif des larves étant anérobie, sa survie sera d'autant plus difficile qu'il aura germé chez des larves plus jeunes.

Les spores germent également à la surface des larves.

Symptômes

Devant la colonie et sur les planches de vol on note la présence de momies.

  • Sur couvain ouvert

La larve est duvetée, d'une couleur blanchâtre à cause du mycellium qui recouvre son corps puis blanche à marron  ( elle reste blanche si elle est infestée par des spores mâles, devient foncée si il y a des spores femelles et mâles ; c'est le corps fructifère qui est coloré). La larve meure, se dessèche et devient dure comme du plâtre : appelée momie.

  • Sur couvain fermé

Pas de signe extérieur de présence de mycose. Par contre en secouant un cadre infesté, il peut se produire un bruit provenant de l'agitation des larves desséchées à l'intérieur des alvéoles .

Dans les colonies atteintes :

  • Un affaiblissement de la population.
  • Du couvain en mosaïque dans les cas les plus graves.
  • Des momies blanches, molles et adhérentes à l'intérieur des alvéoles.
  • Des momies noires ou blanches, non adhérentes.

En éliminant du couvain l'ascosphaerose provoque un retard préjudiciable au développement de la colonie car un grand nombre de larves meurent.

Facteurs favorisants

Le développement d'Ascophaera apis est favorisé par :

  • les chutes rapides de la température
  • L'absence du facteur de nettoyage
  • La variation de l'acidité de l'alimentationmycose3
  • L'humidité
  • L'utilisation des antibiotiques
  • La présence de résidus de traitements phytosanitaires
  • Les températures basses et l'humidité favorise son apparition.

 

Contamination

La contamination se fait le plus souvent par l'alimentation, ou par la cuticule de la larve. La spore donne naissance à un filament (mâle ou femelle). Lorsque deux mycéliums de sexe différents se rencontrent, il y a fécondation et formation d'un corps fructifère ou apparaissent les spores.

Dans la colonie la propagation de la maladie se fait par les nettoyeuses.

Dans le rucher la propagation se fait par le pillage, la dérive, les manipulations apicoles et par le contact des butineuses avec des larves mycosées expulsées à l'extérieur et imprégnées de l'odeur  attractive de la ruche.

Différentes voies de dissémination :

  • Par les abeilles ayant mangé du miel contaminé
  • Par trophallaxie
  • Par le pollen contaminé
  • Par les reines contaminées
  • Par les apiculteurs qui font des échanges de cadres et de matériel en provenance de colonies malades vers des colonies saines

Le couvain plâtré peut apparaître en même temps que d'autres maladies ou parasitose

Diagnostic

On recherche les spores sur larves mortes au microscope.

Traitement

Il n'existe pas de traitement. Il faut chercher d'éventuelles causes.

  • Vérifier l'emplacement du rucher , choisir un lieu aéré et exposé au sud , l'étanchéité de la ruche, la ventilation, utiliser des planchers grillagés sur un minimum de 66%. Isoler les ruches du sol à un minimum de 30 cm de hauteur
  • Changer la reine
  • Donner une alimentation artificielle de bonne qualité
  • Eliminer le maximum de spores en nettoyant le plancher de la ruche et en renouvelant les vieux cadres
  • La désinfection  par la javel  est efficace pour détruire les spores
  • Si la colonie est trop infectée , elle devra être transvasée . La ruche sera désinfectée . Dans une  colonie forte , le développement de la maladie est rare.
  • Sélectionner dès le début de saison des colonies rigoureusement non porteuse de la maladie et élevée par essaim artificiel des colonies issues de cette souche .

La mycose saisonnière disparait lors de la saison estivale. Mais si elle persiste, elle ne peut plus être considérée comme ascosphérose banale, la reine est génétiquement infectée malgré une ponte effrénée peu d'abeilles naissent en bonne santé. La colonie s'effondre.

Fausse ascophaerose

Une présence de momies blanches  et noires  en bordure du cadre peuvent être  confondues avec des cellules complètement colmatées de pollen.

Ascophaerose Alvei ou moisissure du pollen

Causes favorisantes

Les mêmes que précédement  mais la température qui est favorable à son développement est de 15 à 18°.

L'infestation se fait donc à une saison ou les abeilles ne peuvent plus entrer de pollen à la ruche.

Le pollen s'entoure de mycellium blanc et devient dur

Conséquence

  • Le pollen étant un produit essentiel de la ruche , l'élevage du couvain est impossible.
  • Le pollen moisi provoque des lésions intestinales

Pour en savoir plus