image3481

Les abeilles comme les êtres vivants sont sujettes aux maladies ou peuvent être infestées par des parasites provoquant le dépeuplement de la colonie.

Un dépeuplement peut-être dû:

  • à la mortalité des abeilles âgées non remplacées par un manque de naissance.
  • à la déficience de la reine souvent trop âgée.
  • Toute colonie faible doit être suspectée de maladie: il faut rechercher les symptômes de maladies ou de parasites lors des visites.

Dès l'approche du rucher, tous les indices peuvent conduire à suspecter la présence de maladie ou de parasite :

  • évaluation de la force de la colonie, la qualité et la composition des cadres.
  • disposition des  nourritures et du couvain
  • odeur de  la ruche, abeilles malformées, ailes mal repliées sur le dos
  • déjections, abdomen gonflé
  • opercules de couvain éclatés, affaissés, fendillés
  • cellules contenant des écailles grises, brunes, noires ou des blocs d'un blanc -jaunâtre, jaune-verdâtre,
  • disposition en mosaïque du couvain.

       Les colonies suspectes seront visitées en dernier

Il est important pour l'apiculteur de comprendre comment se transmettent les maladies. Dans de nombreux cas, la méconnaissance d'un certain nombre de facteurs et de notions ( existence d'une transmission verticale et horizontale inter et intra colonie ) va conduire à des erreurs qui contribueront à augmenter la virulence des agents pathogènes.

Les agents pathogènes ayant une forte virulence vont engendrer d'énormes dégâts dans les colonies alors qu'un agent pathogène presque inoffensif passera pratiquement inaperçu.

.